Journée d'étude de l'ORTEJ sur le thème des 4.5 jours #education #rythmesscolaires https://t.co/gZmRSMmw4d
17/11 à 17:37  - Rafraichir - Répondre

Les thématiques de l’ORTEJ

  • Conciliation des temps de vie

    Comment concilier les temps de vie des enfants, des familles, des professionnels de l’éducation en visant le bien-être de tous et le développement optimal des enfants ?

    Éducation et développement de l’enfant

    Quels sont les dispositifs éducatifs et les initiatives les plus adaptées à la prise en compte des rythmes biologiques et psychologiques dans le développement de l’enfant ?

    Chronobiologie et chronopsychologie

    Comment les rythmes biologiques, psychologiques et sociaux influent sur l’action éducative ?
    Quelles sont les concepts, théories et travaux scientifiques sur les rythmes touchant d’autres enjeux ou populations et pouvant éclairer cette problématique ?

De la nécessité d’évaluer les nouveaux aménagements du temps scolaire

Par François TESTU

La mise en place de nouveaux aménagements des temps de vie et plus particulièrement des temps scolaires des jeunes a suscité des interrogations voire des oppositions quant à leur pertinence. Pour répondre en partie à ces inquiétudes qui aboutissent parfois à des analyses subjectives, partiales voire partisanes où l’enfant est oublié, il me semble indispensable d’évaluer le plus objectivement possible ces nouvelles politiques d’aménagement. Ce d’autant plus qu’il est question dans la circulaire d’application du ministre Hamon « d’expérimentations ». Or, qui dit « expérimentation », dit application de la méthode expérimentale devant permettre d’évaluer objectivement et comparativement les effets de tel ou tel aménagement. Il n’est pas question d’impressions, de sentiments , de ressentis... Il s’agit de déterminer le plus objectivement possible si les aménagements mis en place au titre des « expérimentations » permettent aux enfants d’avoir des comportements plus adaptés à l’école tout en réussissant mieux. On peut d’ailleurs s’interroger sur le concept de réussite à l’école.

A la suite des changements des emplois du temps scolaire français, Il me semble donc nécessaire de chasser la subjectivité mentionnée précédemment et d’établir de nouveau un bilan des connaissances scientifiques relatives aux rythmes de vie des enfants. Les rythmes sont ici compris comme les variations périodiques des processus physiologiques (rythmes biologiques) et psychologiques (rythmes psychologiques) des enfants. De plus, il est important de mieux connaître quelle est l’influence des nouveaux emplois du temps et des activités complémentaires de l’école sur les performances de l’enfant, sur ses propres rythmes. Or, s’il existe un domaine où la démarche expérimentale s’avère périlleuse, c’est bien celui es rythmes scolaires Je soulignerais que la première difficulté consiste à bien distinguer les rythmes propres de l’enfant et ceux de son environnement scolaire. Cette double compréhension constitue la pierre angulaire de tout action ayant trait aux rythmes scolaires .

La rareté des recherches scientifiques en chronobiologie et encore plus en chronopsychologie de l’enfant s’explique en grande partie par la difficulté d’appliquer stricto sensu la méthode expérimentale à l’école. L’école n’est pas un laboratoire et les enfants ne sont pas des cobayes, mais ceci ne saurait nous encourager à abandonner cette démarche rigoureuse. La méthode expérimentale n’est pas une fin en soi, elle est seulement une condition nécessaire à l’élaboration de la connaissance scientifique. C’est dans le respect de cette condition que les chronobiologistes et les chronopsychologues doivent conduire leurs travaux C’est également dans cet esprit qu’il semble nécessaire d’évaluer les effets des aménagements expérimentaux avant de les retenir définitivement. Au-delà des indispensables analyses, enquêtes pédagogiques et socioéconomiques, l’application des nouveaux aménagements des temps scolaires doit être évaluée aux plans chronobiologique et chronopsychologique. Les évaluations seront alors réalisées auprès des écoles et des élèves les plus représentatifs des nouvelles formes d’organisations pédagogiques et des environnements socio-culturels.

Tout d’abord, avant d’évaluer, nous étudierons comment alternent et se complètent les différents temps de vie de l’enfant et les effets sur son développement. Ainsi est analysé leur vécu à l’école, dans les structures d’accueil et de loisirs, en famille. Le protocole expérimental et le mode de recueil des données doivent nous permettre de bien connaître les temps de l’enfant dans ses différents lieux de vie.

En second lieu, la phase expérimentale évaluative aura pour objectif :

  • D’établir les niveaux d’attention, des performances scolaires des élèves dans les différents sites expérimentaux ;
  • D’analyser l’influence des différents facteurs de personnalité et de situation sur les rythmes de l’activité intellectuelle ;
  • De déterminer quantitativement le sommeil nocturne ainsi que son évolution, nuit par nuit, au cours de la semaine ;
  • De mesurer l’estime de soi.

Pour conclure, je dirai que de la qualité des indispensables évaluations dépendra un meilleur respect des rythmes scolaires de l’enfant.

Twitter @ObsORTEJ

Copyright ORTEJ - Site réalisé sous SPIP avec le squelette Belier HRO. - Mentions Légales